Comment gérer le comptage du chauffage en copropriété ?

Comment gérer le comptage du chauffage en copropriété ?

Dans les copropriétés avec un chauffage collectif, certains ménages payent plus que leur réelle consommation énergétique. La loi a donc mis en place un système pour éviter ces injustices tout en permettant des économies d’énergie. Il s’agit du comptage de chauffage, dont vous allez trouver plus d’informations ci-contre.   

Qu’est-ce que le comptage du chauffage en copropriété ?

Le comptage du chauffage est un nouveau système de gestion des dépenses énergétiques dans les copropriétés. Il permet à chaque propriétaire de payer en fonction de sa consommation réelle. Des compteurs d’énergie thermique ou des répartiteurs de frais de chauffage sont donc installés à cet effet. Vous allez trouver ici une solution efficace pour le chauffage en copro qui vous fera réaliser des économies. 

A découvrir également : Les astuces pour coudre en toute facilité avec les tissus africains

Les données fournies par ces appareils peuvent être recueillies à distance, ce qui évite les intrusions dans les logements. Le comptage du chauffage dans les copropriétés assure donc un principe d’équité et incite les résidents à consommer moins. Cela permet de réduire le gaspillage et génère ainsi des économies d’énergie allant de 15 à 20 % en moyenne.

Les méthodes pour individualiser le chauffage dans les copropriétés

Il est dorénavant obligatoire pour tous les bâtiments chauffés collectivement d’installer un compteur individuel de chauffage. Il existe cependant des copropriétés pour qui cela est techniquement impossible. En vue d’individualiser la consommation de chauffage dans une copropriété, vous pouvez opter pour :   

A voir aussi : La maison du futur : connectivité et écologie au cœur des préoccupations

Un répartiteur électronique du radiateur

Il permet de connaître la température intérieure relativement à celle dégagée par le radiateur. La différence permet donc de mesurer la consommation du chauffage individuel. Afin de lire un répartiteur de chauffage, il faut suivre les indications sur l’appareil. La première représente la valeur de la consommation actuelle et la seconde, celle de l’année écoulée.  

Un compteur thermique à l’entrée de la propriété

Avec cette méthode, on peut déterminer avec précision l’énergie utilisée. Le seul bémol est qu’il faut poser le compteur sur un réseau horizontal. Le coût pour un compteur d’énergie thermique est aussi plus élevé que celui d’un répartiteur de frais de chauffage. L’un de ses principaux atouts reste sa taille réduite qui facilite son installation.  

Les répartiteurs de frais de chauffage sont souvent installés quand un compteur individuel d’énergie thermique ne peut être mis en place dans la copropriété. La démarche pour l’individualisation dans les copropriétés est assez simple. Vérifiez avec un technicien le type d’appareil à installer puis évaluez sa rentabilité. Planifiez ensuite les travaux qui doivent être organisés par le syndic. 

Grâce au comptage du chauffage dans les copropriétés, les ménages devraient donc payer à leur juste valeur leur consommation d’énergie. Cela nécessite cependant l’installation d’appareils spécifiques à l’exemple des compteurs individuels d’énergie thermique et les répartiteurs de frais de chauffage. Une fois en place, chaque propriétaire connaîtra précisément la quantité de chaleur qu’il utilise. 

Les commentaires sont fermés.
© 2023. Tous droits réservés.